Notre héritage

Les premières bouteilles de Champagne BONNET CRINQUE ont été vendues en 1956.
Cette marque a été créée à la suite de l’union de Mademoiselle CRINQUE et Monsieur BONNET, mes parents.

 

1956, ce n’est pas si vieux. Mais ce serait sans compter sur plusieurs des générations précédentes de vignerons amoureux de leurs terres et de leurs vignes.

 

En effet, en 1862, à Chamery, commence avec Grégoire BONNET (mon arrière arrière grand père) une lignée de vignerons précurseurs dans la vente directe de Champagne. Suivi par Jules, Henri, René et Arnold.

La lignée maternelle n’est pas en reste, car c’est en 1867 que l’arrière arrière arrière grand-père Gustave LEVEQUE acquiert à Jouy‑lès‑Reims des vignes et une maison qui est devenue notre cellier.

Mes récentes recherches généalogiques ont mis à jour des racines encore plus profondes que je ne l’imaginais. Je citerai seulement parmi mes nombreux ancêtres Pierre DELOZANNE (1648-1694), vigneron à Courville, Jacques GERIN (1666-1733), vigneron à Faverolles, Jean CRINQUE (1614-1708), vigneron à Villers-Marmery, ou encore Jean-Baptiste MONGARDIEN (1731-1807), vigneron à Sermiers, village où j’exploite encore une parcelle !

 

En 1996, je reprends le flambeau :

J’aurais pu appeler mon Champagne « Arnold Bonnet », mais quel nom, hormis BONNET CRINQUE, peut :

  • rappeler l’histoire ancienne de notre Champagne
  • rendre hommage à mes prédécesseurs, pour qui ce dur labeur de vigneron a été bien plus qu’un métier, il est devenu un mode de vie.